MEDITATION

Lorsque retentit le premier tintement aigrelet depuis le carillon métallique friselant dans le jardin comme un pompon de manège balancé par la mélodie du levant, tandis que l’imperceptible frémissement du réveil d’un bouton de renoncule au bout de sa tige frôle le déséquilibre incertain juste une fraction de seconde avant la jouissance de l’éclosion, au moment où l’émanation parfumée d’un souvenir enfoui se déverse jusqu’à mes narines pour envoyer valser mon esprit sur la piste de danse de mes playlists vagabondes, comme je sens mon souffle profond enfler et dégonfler mon abdomen d’ourson épanoui de nectar par une inspiration délassante, capable d’expatrier l’intime répercussion de mes amours printaniers, je quitte mon espace de méditation pour entrer dans la vraie vie, celle où toute parole pensée s’efface plus vite que l’écrit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :