En écoutant J.J. Cale (chanson)

Je file sur la grand’route Et j’écoute J.J. Cale Dans ma tête y pas d’doute J’suis un vol de sauterelles. J’remake Easy Rider Pour être plus près de toi Troubadour du chopper J’m’en reviens de Tulsa La poussière et le vent Me la soufflent en tornade Mais moi naturellement J’me la roule renegade Welcome WelcomeLire la suite « En écoutant J.J. Cale (chanson) »

Amour de pierres

Voilà, c’est fait. Je suis devenu un rocher. Certes, je l’étais déjà contre vents et marées. Enfin, à contre-courant. Car je suis un rocher dans une rivière. Au milieu d’une rivière. Je suis un énorme rocher.  Chaque année, les eaux printanières des montagnes dévalent les Alpes, plongent en cascades monumentales, se perdent entre les résineux.Lire la suite « Amour de pierres »

La Despedida

 – Quelqu’un a du feu ? demanda Sergio en brandissant sa cigarette. Personne ne répondit. Dans la calme et monotone ambiance de cette nuit méridionale, encombrée des crissements polyphoniques des criquets, Sergio ne parvenait pas à détacher son regard de la carrosserie de métal chromé. L’acier luisant lui renvoyait les rayons diffus de la pleineLire la suite « La Despedida »

Despeyland by bus (chanson)

Chanson pour les Despeyrollos. Un klaxon déchiré Un chauffeur surchauffé C’est le car de tour impérial Big trip  en bus Embarquement équatorial Midship Negus. Tes parfums décalés Tes transports déhalés Tu déroules les routes en frissons Au bout du monde Tu dérives au cœur des chansons Des mappemondes Monte dans mon camion Welcome on boardLire la suite « Despeyland by bus (chanson) »

Dans le jeu du sort

John rentra chez lui comme un bienheureux. Son père avait d’abord songé à Alexandre, mais sa mère avait opté pour une simplicité de classe en lui attribuant le prénom de Jean. Évidemment, il avait suffisamment réussi sa vie pour imposer l’internationalisation de cette entité patronymique à ses partenaires, ses actionnaires, ses collaborateurs ainsi qu’à sesLire la suite « Dans le jeu du sort »

Voyage en temps chamanique

Un guide. Je cherchais un guide . Pour une visite non commentée, un soupçon d’exploration qui ne soit qu’un long instant de contemplation. En écrivant ici, prêt à soumettre mes mots à d’autres regards – les vôtres – je sais que chacun aura l’expérience de la consigne qui accompagne cet exercice. Consigne suivie avec plaisirLire la suite « Voyage en temps chamanique »

Balade en Provence

Goutte à goutte, la source sourd dans le silence de l’été. Accrochés à un pin d’Alep ou d’ailleurs, une cigale cachetonne pour conserver son statut d’intermittente saisonnière. Un chêne vert raconte à ses voisins la violente intrusion de la nuit dernière quand une horde de sangliers affamés a dévasté le sol dans des borborygmes infernaux,Lire la suite « Balade en Provence »

Un caillou dans la susurre

je me susurre souvent que l’envie  est plus belle si elle se réfère à mes désirs entre le naturel et le nécessaire – mais pourquoi toujours fouir ? je me susurre souvent que mes mots dits sont plus chair lorsqu’ils sont pensés un peu loin par le bouchon mnémonique – mais pourquoi toujours fouir ? Lire la suite « Un caillou dans la susurre »