Croix et chuchotements

Je suis né en déménagement. Non, pas tout à fait. J’ai été un bébé déménageur. Ou un bébé déménagé. Poussé dans un landau sur les trottoirs de la plus grande ville du monde, je me suis soudain retrouvé bercé par le clapotement des vagues de Méditerranée. Pour une saison. Ensuite, plus tard, couvé par laLire la suite « Croix et chuchotements »

Les acacias, le vent et les girafes

Parmi les livres pour les grands, pour les adultes, j’adore ceux d’un monsieur qui s’appelle Peter Wollheben. Le premier livre que j’ai découvert s’intitule « La vie secrète des arbres ». Un autre que j’ai beaucoup aimé : « Les réseaux secrets de la nature ». En les lisant, j’ai eu l’idée d’écrire mon propre conte. Bienvenue en AfriqueLire la suite « Les acacias, le vent et les girafes »

A Peyrolles au temps du Roy René

An 1451. Alors que le printemps étend le voile de son renouveau sur la Provence, Godevain le Vilain traverse la Durance. Poussé par le courant ou par l’air du temps, il délaisse la douce courbure des monts du Luberon pour  la silhouette élancée du Concors.  Sur le bac centenaire qui relie les deux berges deLire la suite « A Peyrolles au temps du Roy René »

Les voies du dollar

Ce soir, je pars J’encape le dernier train L’espoir s’égare Aux voies des clandestins J’ai quitté la casa, enlacé Juanita Et posé sur sa bouche un baiser pour nos gosses Dans leur lit, mes petits rêvent d’argent, de pesos Dans ma voix des sanglots dégurgitent  : Ya basta ! REFRAIN  Salvador, Mexico, le grand fleuve,Lire la suite « Les voies du dollar »

Stand up de cendres et de braise

Les textes en italiques sont des extraits de poèmes de Blaise Cendrars. Le titre est écrit avec des lettres barrées. C’est une mise en scène en cours, à terminer un jour ou l’autre. Ou jamais. Comme Blaise. Noir sur la scène. Voix off :  Aix-en-Provence … 10mn d’arrêt… Rafraîchissements… (fade out) Eclairage d’un globe surLire la suite « Stand up de cendres et de braise »

Dans l’esprit de Blaise

Parfois la vie sourit au bord d’une rivière, quand la gourmandise piège un petit mammifère pour la gloire d’un tout jeune chasseur, mais l’enfant ne veut pas le croire. Parfois le produit de sa chasse disparaît avalé par le ventre gourmand de sa maman. Bien cuit, bien rôti l’agouti ! Mais l’enfant ne veut pasLire la suite « Dans l’esprit de Blaise »